11.01.2018, 00:01

Plonger un homard vivant dans l’eau bouillante, c’est fini!

Abonnés
chargement
Les homards devront être étourdis avant d’être mis à mort. Les plonger vivants dans de l’eau bouillante ne sera plus autorisé.

 11.01.2018, 00:01 Plonger un homard vivant dans l’eau bouillante, c’est fini!

Par ats

LÉGISLATION Le Conseil fédéral a adopté une série d’ordonnances visant à améliorer la façon de traiter les animaux.

Dès le 1er mars, quiconque vend un chien devra mentionner son adresse et la provenance de l’animal dans les petites annonces. Et les dispositifs visant à empêcher un toutou d’aboyer seront interdits, même ceux qui émettent un jet d’eau ou de l’air comprimé.

Le Conseil fédéral a adapté, hier, diverses ordonnances du domaine vétérinaire afin d’améliorer la manière de traiter les animaux. En vue d’une vente, outre son adresse et la provenance du chien, le propriétaire devra...

Dès le 1er mars, quiconque vend un chien devra mentionner son adresse et la provenance de l’animal dans les petites annonces. Et les dispositifs visant à empêcher un toutou d’aboyer seront interdits, même ceux qui émettent un jet d’eau ou de l’air comprimé.

Le Conseil fédéral a adapté, hier, diverses ordonnances du domaine vétérinaire afin d’améliorer la manière de traiter les animaux. En vue d’une vente, outre son adresse et la provenance du chien, le propriétaire devra préciser le pays d’élevage.

Les exploitants des plateformes internet et les éditeurs des revues devront s’assurer que les données sont complètes. Pour renforcer la traçabilité des chiens importés, les informations à enregistrer dans la banque de données sur les chiens ont en outre été précisées. Quant aux décapodes marcheurs vivants, comme les homards, ils ne pourront plus être transportés sur de la glace ou dans de l’eau glacée, mais devront être détenus dans leur milieu naturel.

Etourdir les animaux

Et il faudra les étourdir avant de les mettre à mort, car la pratique consistant à les plonger vivants dans de l’eau bouillante ne sera plus autorisée: les techniques d’étourdissement admises sont l’électricité et la destruction mécanique du cerveau. L’ordonnance sur la protection des animaux définit encore les critères d’une «mise à mort correcte» lorsqu’un animal malade ou accidenté ne peut être soigné, ou au prix de grandes souffrances.

Lors d’expositions ou de compétitions sportives, l’organisateur devra veiller à ce qu’une personne compétente prenne soin des bêtes. Le détenteur restera le principal responsable du bien-être de ses animaux, mais l’organisateur sera tenu de prendre des mesures si un participant ne respecte pas ses obligations. Par ailleurs, il ne sera plus permis de présenter à des expositions des animaux sous une «contrainte de gravité moyenne ou sévère». ats

Initiative sur le droit des primates irrecevable

Les droits fondamentaux des primates ne seront pas inscrits dans la Constitution de Bâle-Ville. Le parlement du canton a déclaré irrecevable l’initiative des opposants à l’expérimentation sur les animaux, car elle viole le droit fédéral. Le Grand Conseil s’est prononcé hier en ce sens,

L’initiative demandait que des droits fondamentaux soient accordés aux primates non humains. Le texte allait ainsi plus loin que la protection classique des animaux, a critiqué le ministre de la justice Baschi Dürr (PLR) devant le parlement. Indépendamment des considérations juridiques, une telle voie aurait des conséquences négatives pour le pôle bâlois de recherche sur les sciences de la vie, estimaient en outre le gouvernement et la droite. Selon le gouvernement, la pertinence de l’initiative était contestable. En effet, les expérimentations animales ont fortement diminué. Novartis ne détient plus de primate depuis l’an dernier et Roche veut faire de même à partir de fin 2018. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top