13.03.2018, 18:21

Moins d'accidents liés à l'ivresse dans le Jura en 2017

chargement
En tout, 151 accidents ayant entraîné des dommages matériels ont été recensés en 2017 dans le Jura contre 189 en 2016.

 13.03.2018, 18:21 Moins d'accidents liés à l'ivresse dans le Jura en 2017

Circulation Le nombre d'accidents imputables à l'alcool dans le canton du Jura est passé de 41 en 2016 à 33 en 2017. C'est l'un des points mis en avant par la police cantonale jurassienne lors de la présentation du bilan 2017 en matière de sécurité routière.

Sensibiliser les conducteurs à la problématique de la conduite en état d’ébriété. Tel était l'un des objectifs que s'était fixé la police cantonale jurassienne pour l’année 2017. Si l'on en croit les chiffres présentés ce mardi,la campagne a porté ses fruits.

Le nombre d’accidents imputables à une conduite en état d’ivresse est ainsi passé de 41 en 2016 à 33 en 2017, soit une diminution de 20%. Le nombre total des constats de conduites en état d’ivresse a également diminué. En 2017, 252 conducteurs se sont vus reprocher un taux d’alcoolémie trop élevé. Ils étaient 275 une année plus tôt.

Globalement, les accidents sont en diminution (28 accidents de moins, de 323 à 295, soit -9%) par rapport à 2016. 151 accidents ayant entraîné des dommages matériels ont été recensés contre 189 pour 2016. Cette diminution de 20% a été observée de manière similaire dans et hors des localités.

Un décès

S’agissant des victimes, 134 accidents en avaient engendré 164 en 2016. Pour 2017, ce sont 144 accidents qui sont à l’origine de blessures légères, graves et d’un décès pour un total de 175 victimes. Malgré cela, le nombre de victime par accident reste stable à 1,2 personne atteinte dans sa santé suite à un accident de la circulation. Une personne est décédée en 2017 sur le réseau routier jurassien suite à un accident. Elles étaient 5 un an plus tôt.

"Ces chiffres doivent être mis en relation avec l’augmentation constante du parc automobile jurassien, qui a progressé en 2017 de près de 1000 véhicules", précise l'Etat dans son communiqué.

COMMUNIQUÉ

Top