08.11.2017, 00:01  

Rico Peter, atout principal des Suisses

Abonnés
chargement
Rico Peter s’est définitivement installé parmi l’élite mondiale la saison dernière.

 08.11.2017, 00:01   Rico Peter, atout principal des Suisses

BOBSLEIGH - La saison commencera demain aux Etats-Unis.

Le bob suisse s’en remet à Rico Peter. L’Argovien incarne la meilleure (et presque seule) carte helvétique pour la nouvelle saison, qui démarre demain à Lake Placid.

Le pilote de 34 ans s’est définitivement installé parmi l’élite lors de la Coupe du monde 2016-2017, dont il a pris la 2e place au classement général en bob à 4. Cela...

Le bob suisse s’en remet à Rico Peter. L’Argovien incarne la meilleure (et presque seule) carte helvétique pour la nouvelle saison, qui démarre demain à Lake Placid.

Le pilote de 34 ans s’est définitivement installé parmi l’élite lors de la Coupe du monde 2016-2017, dont il a pris la 2e place au classement général en bob à 4. Cela lui a permis de devenir la figure de proue du bob suisse à la place de Beat Hefti, qui a perdu de sa superbe depuis le départ de son pousseur Alex Baumann.

Ce rôle de leader, Rico Peter compte bien l’assumer cette saison, et plus particulièrement en février aux JO de PyeongChang. Pour mettre toutes les chances de son côté, il s’est consacré tout l’été à son sport, mettant entre parenthèses sa profession de chauffeur de poids lourds. Le colosse (1m85, 100 kg) s’est aussi rendu la semaine dernière en Corée du Sud, histoire de s’entraîner sur la piste olympique. Une piste qui lui convient bien, comme il l’avait prouvé en mars dernier lors des test pré-olympiques (2e place).

Autant dire que Rico Peter a déjà le regard fixé sur PyeongChang. Et qu’après son 10e rang de Sotchi en 2014 (en bob à 2), il compte bien viser les médailles pour ce qui s’annonce comme le grand rendez-vous de sa carrière.

Avant de participer aux JO, Rico Peter devra d’abord décrocher sa qualification, ce qui ne devrait être qu’une formalité sachant qu’il a besoin de deux 8es places. Il tentera de se mettre à l’abri dès cette fin de semaine à Lake Placid, où les premières courses de l’hiver sont programmées demain (bob à 2) et vendredi (bob à 4). L’Argovien se présentera d’ailleurs en tant que tenant du titre sur la piste américaine, où il avait fêté l’an dernier sa première victoire en Coupe du monde de bob à 4.

Beat Hefti veut rebondir

C’est à nouveau en bob à 4 que Rico Peter se montre le plus ambitieux cet hiver. Moins puissant que ses principaux rivaux à la poussée, il peut compenser ce handicap en s’appuyant sur ses trois coéquipiers. Parmi eux figure notamment Fabio Badraun, qui a été appelé pour remplacer le Néerlandais Janne Bror van der Zijde, celui-ci n’étant évidemment pas sélectionnable avec la Suisse pour les JO.

On rappellera que Rico Peter compte également sur Alex Baumann. Ce dernier a longtemps été associé à Beat Hefti, avec qui il est devenu vice-champion olympique à Sotchi. La fin de leur collaboration a coïncidé avec le déclin de Beat Hefti, qui n’a pas réussi à retrouver un pousseur compétitif.

A bientôt 40 ans, le pilote appenzellois ne désespère toutefois pas de se qualifier pour ses cinquièmes Jeux olympiques. Désormais associé à Clemens Bracher, il devra faire beaucoup mieux la saison dernière – 11e place comme meilleur résultat – pour obtenir son billet pour la Corée du Sud.

Parmi les rivaux annoncés à Rico Peter figurent les inévitables Allemands, mais aussi le Russe Alexander Kazyanov, vainqueur l’hiver dernier de la Coupe du monde de bob à 4 et de la «répétition générale» à PyeongChang. Les Canadiens et les Américains seront aussi à surveiller de près, même si ceux-ci sont désormais orphelins de Steven Holcomb, tragiquement décédé en mai dernier à 37 ans.

Côté féminin, la Suisse ne sera représentée que par Sabina Hafner à Lake Placid. La Bâloise ne devrait pas jouer le podium, mais plutôt se contenter d’une place dans les 10. Deuxième pilote helvétique, Martina Fontanive n’entamera sa saison qu’en décembre à Winterberg. ats

Première pour Moulinier et Santoli

Tous deux âgés de 24 ans, Yann Moulinier et Robin Santoli vivront leur première tournée nord-américaine avec le team «Beat Hefti». Pousseurs de l’Appenzellois en bob à quatre, le Chaux-de-Fonnier et le Vallonnier participeront à la deuxième étape de Coupe du monde à Parc City le 18 novembre (Etats-Unis) ainsi qu’à la troisième à Whistler (Canada) sept jours plus tard. «A Lake Placid, Hefti concourt uniquement en bob à 2», précise Yann Moulinier.

Ils s’envoleront dimanche de Zurich pour Salt Lake City. «Je me réjouis de découvrir de nouvelles pistes et de nouveaux contextes de courses», livre Yann Moulinier, pousseur et futur pilote. «Je pourrai aussi m’entraîner à piloter en bob à deux.»

Dans le Nouveau Continent, les deux Neuchâtelois entendent aider Beat Hefti à décrocher sa qualification pour les Jeux de PyeongChang en février. La fédération de Suisse se base, en effet, sur les classements en Coupe du monde pour choisir les pilotes helvétiques qui représenteront le pays en Corée du Sud. «Concrètement, il faut déjà deux top-8», souligne le Chaux-de-Fonnier.

Les pousseurs devront, eux, passer par des tests de sélection les 22 et 23 décembre prochain, à Cesana Torinese en Italie, pour espérer être du voyage asiatique. «Or notre objectif est de montrer dans cette tournée que notre team au complet possède toutes les qualités pour aller à PyeongChang. Le travail a été fait tout l’été. Il ne reste maintenant plus qu’à lâcher la bête.» lme


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top