06.11.2017, 00:01  

Hautes ambitions au Red-Fish Neuchâtel

Abonnés
chargement
1/4  

 06.11.2017, 00:01   Hautes ambitions au Red-Fish Neuchâtel

NATATION - Lors de leur meeting, les Neuchâtelois se sont préparés pour les championnats de Suisse en rêvant d’Europe.

Les nageurs du Red-Fish Neuchâtel (RFN) veulent s’illustrer cette année sur le plan national et toucher au top-niveau international. En tous les cas, Jean-François Rochat, Zélie Stauffer, Lucas Schweingruber et Théo Chopard n’ont pas caché leurs ambitions pour la saison d’hiver et d’été à l’occasion du meeting annuel du club, organisé ce week-end aux Piscines du Nid-du-Crô.

A dix-huit jours...

Les nageurs du Red-Fish Neuchâtel (RFN) veulent s’illustrer cette année sur le plan national et toucher au top-niveau international. En tous les cas, Jean-François Rochat, Zélie Stauffer, Lucas Schweingruber et Théo Chopard n’ont pas caché leurs ambitions pour la saison d’hiver et d’été à l’occasion du meeting annuel du club, organisé ce week-end aux Piscines du Nid-du-Crô.

A dix-huit jours des championnats de Suisse en petit bassin à Uster, les quatre Mousquetaires du RFN ont exposé leurs objectifs personnels.

Depuis plus de deux ans et son retour au haut niveau, Jean-François Rochat (26 ans) chasse ses records personnels les uns après les autres. Samedi, il est allé chercher son meilleur temps sur le 50 m libre (24’’14).

Mais l’adepte du papillon n’a qu’une idée en tête: réussir à descendre en dessous des deux minutes sur le 200 m «pap’», sa distance de prédilection. Hier, il a nagé en 2’02’’71, à près de deux secondes de son meilleur chrono réalisé à Uster en 2011. «Avec ce temps, j’aurais été champion de Suisse l’an dernier», souligne «Jeff». Deuxième l’an dernier aux «Suisses» en petit bassin, il vise un podium sur cette épreuve et une finale A sur le 100 m dans la banlieue zurichoise.

Revenu en force, le Neuchâtelois songe-t-il aux Européens de Copenhague du 13 au 17 décembre? «Ce serait magnifique, mais je préfère ne pas en parler. Pour y aller, il faudrait que je m’approche du record de Suisse pour me qualifier, soit 7 secondes plus vite que mon temps actuel.»

Zélie Stauffer a retrouvé le sourire et ses sensations dans l’eau. Opérée début mai à la jambe droite – elle souffrait du syndrome des loges –, la Carcoie de 17 ans peut désormais poursuivre sa progression sans être gênée dans ses mouvements. «A la fin de la saison d’été, je ressentais des douleurs à chaque compétition. Je ne sens pratiquement plus rien désormais», explique-t-elle, rassurée. «Je suis de nouveau sur une pente ascendante, et c’est terriblement positif.»

Pour sa première saison en élites, la spécialiste de la brasse entend se rapprocher des meilleures Helvètes à l’occasion des championnats de Suisses. Alors que son meilleur temps est de 32’’28 sur le 50 m brasse, Zélie Stauffer espère bien passer sous la barre symbolique des 32 secondes en terre zurichoise. «Si j’y parviens, je devrais ne pas être loin du podium», glisse-t-elle.

Qualifiée pour les Européens juniors en grand bassin au printemps, la protégée de Xavier Fleury rêve cette fois des championnats d’Europe des «grands». «J’y pense dans un coin de ma tête», relève-t-elle. «Je dois nager 7 dixièmes plus vite, ce qui est beaucoup. Mais je préfère me fixer de grands objectifs.»

Le junior Lucas Schweingruber (16 ans) n’a pas encore participé à une compétition internationale. Il entend bien tout faire pour y goûter cette année. «Je suis trop court pour les Européens en petit bassin. Il faudrait, en effet, un grand coup de chance pour que je réussisse à me qualifier pour Copenhague. Mon ambition est d’aller aux championnats d’Europe en grand bassin à Helsinki», livre-t-il.

Le Neuchâtelois doit réussir un temps limite de 2’03’’92 sur le 200 m papillon, alors que son record personnel se situe à 2’06’’92. A Uster, Lucas Schweingruber veut s’approcher du podium sur cette distance, et espère décrocher deux finales A sur le 50 et 100 mètres.

Théo Chopard a montré qu’il était capable de se surpasser pour arriver à ses fins. Ce printemps, le Vaudruzien de 16 ans avait arraché sa sélection au Festival de la jeunesse au bout du suspense. «J’avais longtemps tourné autour des 25 secondes sur le 50m libre. Puis aux championnats de Suisse en grand bassin, j’étais parvenu à nager en 24’’10», rappelle-t-il.

Il devra réussir une performance identique pour se rendre à Helsinki. «Mais avant, je veux remporter mon premier titre de champion de Suisse dans ma catégorie d’âge.»

L’année pourrait vraiment réserver de belles surprises du côté du Nid-du-Crô.

«Nous sommes où nous voulions être»

L’entraîneur du groupe élite et chef technique du Red-Fish Neuchâtel (RFN), Xavier Fleury, ne cachait pas sa satisfaction après les deux jours du meeting du club. «En termes de performances, il n’y a pas un seul groupe qui n’est pas dans une dynamique positive», se félicitait-il.

Mise en place en début de saison, la nouvelle stratégie – axée sur une nouvelle méthode de préparation – semble donc porter ses fruits. «Au niveau des résultats, nous sommes où nous voulions être.» Les nageurs du RFN continueront leur préparation en vue des championnats de Suisse à Uster du 24 au 26 novembre en France. Le week-end prochain, certains nageurs se rendront à Dunkerque, d’autres encore à Auxerre.

Meeting du red-fish

Messieurs: 1. Red-Fish Neuchâtel 274. 2. Nyon 91. 3. Vevey 90. 4. Lancy 72. 5. Genève 67. 6. Uster 57. 7. Fribourg 42. 8. Bulle 34. 9. NS Genève, Rolle et Sion 27.

Dames: 1. Red-Fish Neuchâtel 150. 2. Lancy 59. 3. Nyon 53. 4. Vevey et Uster 51. 6. Lausanne 40. 7. NS Genève 39. 8. Fribourg 34. 9. Rolle 33. 10. Sion 32.

Les classements complets seront publiés dans une de nos éditions ultérieures.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top