14.11.2017, 19:47  

Limitation de vitesse refusée à Coffrane: 40 km/h c'est trop cher!

Abonnés
chargement
La motion populaire demandait la création d'une zone à 40 km/h, débutant à la rue de l'Abrévieux 17 jusqu'à la rue du Musées 36.

 14.11.2017, 19:47   Limitation de vitesse refusée à Coffrane: 40 km/h c'est trop cher!

Politique - La traversée de Coffrane ne sera pas une zone à 40 km/h car les aménagements sont trop chers. La motion populaire pour une meilleure sécurité routière a ainsi été classée lundi soir lors de la séance du Conseil général de Val-de-Ruz. Fâchés, des habitants du village ont claqué la porte.

Pas moins de 100'000 francs pour créer une zone à 40 km/h le long de la traversée de Coffrane. Une somme jugée trop onéreuse par l’exécutif de Val-de-Ruz. Pour sa part, le Conseil général a classé lundi la motion populaire pour une meilleure sécurité routière dans ce village par 29 voix contre quatre et deux abstentions.

Cette...

Pas moins de 100'000 francs pour créer une zone à 40 km/h le long de la traversée de Coffrane. Une somme jugée trop onéreuse par l’exécutif de Val-de-Ruz. Pour sa part, le Conseil général a classé lundi la motion populaire pour une meilleure sécurité routière dans ce village par 29 voix contre quatre et deux abstentions.

Cette décision a fortement déplu aux 57 habitants de Coffrane qui ont signé la motion en juin 2016. Présents dans le public, certains ont manifesté leur mécontentement en claquant la porte en plein milieu de la séance. «Nous n’en resterons pas là!», s’est exclamé Florian Jacot. Cet enfant du village pensait assister à «davantage de débats» et espérait «une étude sérieuse et non l’appréciation de quelques personnes» sur cette motion.

«Situation infernale»

Père d’un garçon de neuf mois, Florian Jacot souhaite que dans le futur son fils puisse se rendre à l’école en toute sécurité «sans risquer sa vie. Beaucoup de parents ne sont pas satisfaits, car la situation est infernale», notamment dans le virage serré de la Couronne. Il reproche à la commune de ne pas avoir insisté davantage auprès du canton.

En effet, c’est la commission cantonale PolPon, composée de membres de la police neuchâteloise, du Service des ponts et chaussées (SPCH) et du Service cantonal des automobiles neuchâteloises (Scan), qui a jugé «la traversée de Coffrane pas dangereuse».

En juin 2016, 57 habitants de Coffrane ont signé la motion populaire demandant une meilleure sécurité routière dans le village. Photo Lucas Vuitel

Pourquoi pas des panneaux?

A l’instar des autres motionnaires, Florian Jacot «ne souhaite pas que la commune dépense des montants faramineux. Mais pourquoi n’installe-t-on pas des panneaux de limitation de vitesse 40 km/h», le long de cette zone débutant à la rue de l’Abrévieux 17 jusqu’à la rue du Musée 36?

«Mettre une limitation de vitesse ne sert à rien si elle n’est pas respectée. Pour qu’une limitation à 40 km/h soit bien comprise et appliquée, il faut réaliser des aménagements qui incitent les automobilistes à ralentir», relève Nicolas Merlotti.

Et l’ingénieur cantonal de préciser que «la charge de trafic est importante à certaines heures, avec un certain nombre de poids lourds, ce qui n’est pas sécurisant. Mais les aménagements actuels offrent la sécurité nécessaire aux piétons. Il n’y a pas de réels problèmes de sécurité des usagers, en tout cas pas plus que dans les autres localités de la commune».

Par ailleurs, selon le SPCH, la situation est améliorée du point de vue phonique. Grâce à la pose d’un tapis phonoabsorbant, les nuisances sonores dues au trafic ont diminué.

Bientôt une route de contournement?

Du côté de Val-de-Ruz, le président de commune Christian Hostettler signale que face à l’ampleur de la tâche, et considérant la position du canton, l’exécutif a décidé d’abandonner le projet d’une zone à 40 km/h. «Il faudrait faire d’importants aménagements comme l’élargissement des trottoirs, le rétrécissement de la chaussée, des plateaux rehaussés (réd: gendarmes couchés) et des trottoirs traversants.»

L’édile estime néanmoins que la situation pourrait s’améliorer avec la diminution du trafic de gros camions. Des discussions sont en cours entre la commune et les entreprises de transport du coin.

«L’idée est de réaliser une véritable route de contournement du village de Coffrane par la Combe de Serroue.» La rénovation de la chaussée – existante mais en mauvais état – permettrait alors d’absorber le surplus de trafic poids lourds. A condition bien sûr que les chauffeurs acceptent de passer par cette route.

«Ce sont des conventions à prendre avec les entreprises. Nous essayerons de les faire appliquer le plus possible», poursuit Christian Hostettler. Ce projet devrait être mené à terme dans les trois ans.

Egalement à l'ordre du jour

ECOLE Le crédit de 1,1 million de francs pour la création d’une nouvelle salle de science et la rénovation de quatre anciennes au collège de la Fontenelle, à Cernier, a fait l’unanimité lundi soir au Conseil général de Val-de-Ruz. Tous les groupes politiques ont reconnu que la vétusté, les aspects sécuritaires et pédagogiques rendent ces aménagements indispensables. Les travaux devraient commencer en janvier, sous réserve du délai référendaire. Les élèves devraient disposer des salles de science pour la prochaine rentrée scolaire d’août.

PERSONNEL Le législatif a statué en faveur de la pérennisation du poste d’architecte communal et des quatre postes de concierge à plein temps à la Fontenelle.

DECHETS Le groupe socialiste a relancé l’exécutif de Val-de-Ruz sur la réorganisation des déchetteries communales. Le responsable de la voirie, Christian Hostettler, a fait savoir qu’un rapport devrait être proposé au Conseil général courant février. La commune pencherait vers deux déchetteries. En revanche, les lieux ne sont pas encore définis.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top