20.05.2017, 00:01  

Notre langage est-il encore misogyne?

Abonnés
chargement
D’après Thérèse Moreau, certaines professions résistent encore et toujours devant leurs versions féminines. Si parler de «la coiffeuse qui fait  de petits prix» ne semble pas heurter les esprits, évoquer «la pilote qui vole dans un Airbus» fait encore grincer les dents de certaines personnes.

 20.05.2017, 00:01   Notre langage est-il encore misogyne?

Par lola le testu

NEUCHÂTEL - L’association universitaire Epsylog s’est intéressée à la désexualisation du langage lors d’une conférence. Parmi les intervenants, Thérèse Moreau, spécialiste du langage épicène.

Faut-il écrire une auteur, sans «e» final, ou alors une auteure, ou bien encore une autrice? Susbstituer le mot par écrivaine? Et cette difficulté à féminiser les noms, ça ressemble drôlement à du sexisme, non?

Ce sont les questions soulevées par l’association des étudiants en psychologie et éducation (Epsylog) lors d’une conférence donnée à l’Université de Neuchâtel. «C’était important pour...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top