12.08.2017, 00:01  

Découvrir la chapelle de Combes

Abonnés
chargement
Durant notre promenade surplombant les vignes menant à la chapelle Sainte-Anne, le chemin est jalonné de quelques découvertes, telles des ruches ou une fontaine exhumée.

 12.08.2017, 00:01   Découvrir la chapelle de Combes

SÉRIE «L’Express» vous emmène en randonnée sur des lieux de légendes.

Contrairement à certaines rumeurs, elle n’est pas construite sur un ancien lieu de culte celte. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir été classée au premier rang des monuments à protéger par la Confédération. Ses atouts? Sa construction respectant à la perfection le nombre d’or et la valeur de sa statuaire.

Pour rejoindre la chapelle Sainte-Anne – comprenant une annexe dédiée à Notre-Dame-de-Lorette –, plus communément appelée, chapelle de Combes, les sentiers...

Contrairement à certaines rumeurs, elle n’est pas construite sur un ancien lieu de culte celte. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir été classée au premier rang des monuments à protéger par la Confédération. Ses atouts? Sa construction respectant à la perfection le nombre d’or et la valeur de sa statuaire.

Pour rejoindre la chapelle Sainte-Anne – comprenant une annexe dédiée à Notre-Dame-de-Lorette –, plus communément appelée, chapelle de Combes, les sentiers pédestres s’avèrent plus adaptés que la route bitumée.

Ainsi, c’est depuis le bas de la rue du Temple, au Landeron, que débute notre balade (compter environ une heure et demie hors visite). Nous entamons la montée en suivant le panneau routier indiquant la direction de Combes. Arrivés dans le premier grand virage, nous nous engageons sur la gauche en empruntant le chemin de Chantemerle. Sans issue pour les voitures, il débouche sur un chemin herbeux longeant les vignes. Chemin qui offre des vues imprenables sur le lac de Bienne notamment. Au passage, on découvre un ancien cabanon de vignes qui semble s’être mué en rucher. A un moment donné, le chemin tend à se rétrécir et les arbres à se densifier. Il est alors temps de grimper sur la droite afin d’emprunter un sentier traversant la forêt. Ombragé, il n’en est pas moins raide.

Si l’on ne trouve plus trace du gibet qui fut dressé à ses abords, on y découvre, par contre, une fontaine récemment exhumée de la terre sous laquelle elle était enfouie. Encore quelques pas et l’on entend grogner. Signe de bienvenue émanant de l’enclos des cochons. Puis, au détour d’une haie, nous apercevons enfin la chapelle bâtie entre 1683 et 1694.

Jean-Marie Egger, répondant de la paroisse catholique du Landeron, nous y accueille. D’emblée, il nous présente les statues, «d’une grande valeur car d’origine et sculptées dans le bois». Il passe ensuite à ce fameux calcul géométrique nommé nombre d’or, utilisé par les bâtisseurs de cathédrales. Jean-Marie Egger se souvient avoir reçu des étudiants de l’EPFL à Combes. «Munis d’appareils ultra sophistiqués et le sourire au coin des lèvres, ils se sont mis à vérifier les proportions de la chapelle. Résultat? Elles étaient toutes parfaites. Seul un petit centimètre de différence a été observé sur le gros œuvre.» C’est que cette petite chapelle recèle sa part de trésors et de mystères. Outre la perfection de sa construction, certains disent y ressentir certaines ondes en des endroits précis.

Mais, question de boucler la boucle, il est temps de poursuivre notre chemin en redescendant direction Cressier. Cela en suivant simplement la route. Celle-ci arrive au nord du château Vallier. L’occasion, pour les amateurs d’histoire, de faire un tour à travers les rues du village où des plaques expliquent l’historique de certaines bâtisses. Cela avant de rejoindre les vignes, à l’est du village, et d’atteindre notre point de départ en les longeant, au plat, tout simplement.

Pratique

Y aller On peut garer son véhicule sur le parking se trouvant à proximité du centre commercial Migros (rte de Neuchâtel). Un arrêt de bus se trouve aussi à quelques mètres.

visiter la chapelle La chapelle est fermée au public. Mais des visites commentées ont lieu chaque samedi entre 14h et 17h, d’avril à octobre. En dehors de ces dates et de ces heures, rendez-vous peut être pris avec Jean-Marie Egger au 079 947 30 34.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top