15.11.2017, 00:01  

1,4 million demandés pour le pont de Bellevue

Abonnés
chargement
1,4 million demandés pour le pont de Bellevue

 15.11.2017, 00:01   1,4 million demandés pour le pont de Bellevue

Par vHu

LA TÈNE - Le Conseil général se penchera demain sur un ouvrage en bien mauvais état.

Demain, une demande de crédit de 1,39 million pour l’assainissement du pont de Bellevue, à Marin, pourrait être acceptée lors de la séance du Conseil général de la commune de La Tène, à 20 heures au Marin Business Center.

En 2001 déjà, le pont, mis en service dans le cadre de la transformation de l’usine Dubied en centre...

Demain, une demande de crédit de 1,39 million pour l’assainissement du pont de Bellevue, à Marin, pourrait être acceptée lors de la séance du Conseil général de la commune de La Tène, à 20 heures au Marin Business Center.

En 2001 déjà, le pont, mis en service dans le cadre de la transformation de l’usine Dubied en centre commercial à la fin des années 70, a fait l’objet d’une étude ayant mis en évidence «beaucoup de dégâts sur la quasi-totalité des éléments de l’ouvrage». Pourtant, le projet d’intervention prévu à cette époque n’a pas abouti «pour des raisons inconnues».

L’état général de l’ouvrage ne s’est donc pas amélioré depuis: il a été jugé «mauvais», selon les classes définies par l’Office fédéral des routes.

Des investigations et des analyses plus poussées ont été réalisées. Elles ont perms de faire un tour d’horizon de la situation.

Résultat: il faudra stabiliser le talus, refaire les surfaces de béton et changer les appareils d’appui. «L’objectif principal est de rendre le pont de Bellevue sûr pour les quarante prochaines années, voire au-delà.»

Les travaux, si le crédit est accepté, s’étendraient de février à septembre 2018.

Changement d’affectation au secteur des Convers

Concernant les autres objets prévus à l’ordre du jour, citons la demande de changement d’affection du secteur des Couviers: cette zone d’utilité publique deviendrait, en cas d’acceptation, une zone d’habitation à moyenne densité. Cela permettrait la réalisation d’une vingtaine de logements avec encadrement pour personnes âgées. Il est également envisagé d’y installer une crèche, voire un cabinet médical.

Electricité, vote et territoire

Le Conseil général devra également se prononcer sur la mise en application des nouvelles dispositions sur la loi sur l’approvisionnement en électricité. Elles demandent aux communes de normaliser leur base légale afin, notamment, de pérenniser la perception des redevances sur l’électricité.

Enfin, il sera également question du programme «Easyvote», qui incite les jeunes à voter, et de la mise en œuvre de la nouvelle loi sur l’aménagement du territoire. vHu


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top