20.05.2017, 00:01  

Un grand puits d’estivage a été tiré de son long sommeil

Abonnés
chargement
1/4  

 20.05.2017, 00:01   Un grand puits d’estivage a été tiré de son long sommeil

LA CHAUX-DE-FONDS - Vers la ferme du Gros Crêt, un «puits-citerne» du 19e a été reconstruit dans les règles de l’art.

Le pionnier défricheur, c’est lui. Il est parti avec sa serpette tailler les broussailles pour voir ce qui se cachait là dessous... Maurice Grünig, ancien délégué à l’énergie de la Ville de La Chaux-de-Fonds savait depuis longtemps qu’il y avait un grand puits vers le Gros Crêt, sur les hauteurs de la ville. C’était un puits d’estivage, un «puits-citerne»...

Le pionnier défricheur, c’est lui. Il est parti avec sa serpette tailler les broussailles pour voir ce qui se cachait là dessous... Maurice Grünig, ancien délégué à l’énergie de la Ville de La Chaux-de-Fonds savait depuis longtemps qu’il y avait un grand puits vers le Gros Crêt, sur les hauteurs de la ville. C’était un puits d’estivage, un «puits-citerne» non fermé construit au 19e siècle probablement, que les paysans utilisaient pour donner à boire au bétail en été. Oublié depuis des dizaines d’années et recouvert de végétation, c’était pourtant un des très rares témoins de puits d’estivage du Jura neuchâtelois. «Et chaque fois que j’y passais, je me disais: «Il va disparaître, c’est mal fait...»

Et puis Maurice Grünig a réussi à rallier son monde, dont les gens de l’association «Sauvons Pouillerel».

Ce puits est désormais réhabilité. Il a été dûment présenté et admiré hier matin, sous une pluie battante, en compagnie de spécialistes et des autorités dont les conseillers communaux Sylvia Morel et Marc Arlettaz.

Huile de coude

Ce puits gigantesque de 3m50 de diamètre et de 80 cm de profondeur d’eau a été reconstruit à grand renfort d’huile de coude, ainsi que le mur de pierres sèches voisin. Quelques chiffres: 12 tonnes de pierre, 800 heures de main-d’œuvre, 30 heures de pelle rétro, 15 heures de camion...

La reconstruction du puits et du mur a été réalisée avec la pierre d’origine, de la dalle nacrée récupérée de la démolition des ruines et de la carrière jouxtant la ferme du Gros Crêt. Les pierres de construction ne sont pas jointoyées car les marnes assurent l’étanchéité de l’ouvrage.

La margelle a été agrémentée des points cardinaux, et l’ancien trop-plein en fonte est remplacé par une rigole en pierre.

Les travaux ont commencé le 9 décembre avec le défrichement du secteur et se sont achevés fin avril, avec les muretiers du service des espaces publics de la ville et un civiliste.

Ce projet avait été lancé et suivi par Maurice Grünig et l’association «Sauvons Pouillerel» avec l’accord des propriétaires, la famille Droz, et le soutien du Fonds suisse pour le paysage et du canton de Neuchâtel. cld

INFO +

Un dimanche «puits ouvert»: Une journée de découverte est prévue dimanche 25 juin de 10h à midi pour visiter le puits et les gouffres et dolines du secteur en compagnie de Maurice Grünig.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top