20.05.2017, 00:01  

Un projet «parqué» fin 2018?

Abonnés
chargement
Le canton souhaite dissimuler l’aire d’accueil derrière des parois végétales et des barrières antibruit.

 20.05.2017, 00:01   Un projet «parqué» fin 2018?

Par ats

JURA - Le canton veut aménager des aires d’accueil pour les gens du voyage à la jonction autoroutière de Delémont-Est et sur le site de Mavalau.

Le canton du Jura veut aménager une aire d’accueil pour les gens du voyage étrangers à la jonction autoroutière de Delémont-Est. Pour accéder à ce site, les caravanes ne devront pas traverser de localités. L’aménagement de cette aire devrait être terminé fin 2018.

Ce site présenté hier par le ministre de l’environnement David Eray pourra accueillir jusqu’à 30 caravanes pour...

Le canton du Jura veut aménager une aire d’accueil pour les gens du voyage étrangers à la jonction autoroutière de Delémont-Est. Pour accéder à ce site, les caravanes ne devront pas traverser de localités. L’aménagement de cette aire devrait être terminé fin 2018.

Ce site présenté hier par le ministre de l’environnement David Eray pourra accueillir jusqu’à 30 caravanes pour une durée de sept jours au maximum. Le coût de son aménagement est estimé entre 700 000 et 900 000 francs.

Les trois communes concernées, Delémont, Courrendlin et Courroux, ont été informées hier matin. Elles n’entendent pas se prononcer pour le moment.

Ce choix ne constitue pas une surprise. Cet emplacement avait déjà été retenu en 2015, mais la commission parlementaire en charge du dossier avait demandé à étudier un emplacement alternatif dans la commune de Soyhières. Cet examen a montré que la jonction autoroutière était une meilleure localisation pour cette aire.

Le canton souhaite dissimuler l’aire d’accueil derrière des parois végétales et des barrières antibruit. «Nous voulons faire en sorte que les caravanes ne soient pas la première chose que le visiteur voit en arrivant dans le canton du Jura en quittant l’autoroute», a expliqué David Eray, évoquant un camouflage.

Le Gouvernement jurassien et l’Association jurassienne des communes ont signé il y a plusieurs semaines déjà un document qui règle les modalités d’aménagement de cette aire d’accueil et la gestion du site. Ce document vise à garantir la sécurité sanitaire et fixe des règles pour l’utilisateur.

La taxe de séjour est fixée à 20 francs par jour et par caravane. Le canton exigera aussi le dépôt d’une caution de 200 francs par caravane. La police cantonale procédera à un état des lieux à l’arrivée et au départ.

La communauté yéniche reste à Mavalau

Les gens du voyage suisses, en particulier la communauté yéniche, pourront rester eux sur le site de Mavalau, entre les communes de Porrentruy, Courtedoux et Fontenais. Cet emplacement à l’ouest de Porrentruy est situé en contrebas de la Transjurane (A16). Leur présence n’a jamais posé de problèmes avec la population.

L’accueil des gens du voyage en Suisse est une obligation légale qui impose aux cantons d’aménager des espaces adéquats. Les deux sites dévoilés hier par le Gouvernement sont à proximité de jonctions autoroutières, permettant d’éviter le trafic de transit dans les communes, et sont à l’écart de zones résidentielles. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top