07.12.2017, 17:30  

Neuchâtelois, comment protéger vos données médicales électroniques

Abonnés
chargement
Le dossier électronique du patient sera consultable par tous les professionnels de la santé autorisés par le patient.

 07.12.2017, 17:30   Neuchâtelois, comment protéger vos données médicales électroniques

Santé En avril 2020, les hôpitaux suisses devront proposer à leurs patients d'ouvrir un dossier électronique avec leurs données médicales. Neuchâtel souhaite y adjoindre aussi les données des cabinets médicaux et des pharmacies. Mais le patient pourra toujours refuser ce dossier électronique ou définir ce qu'il souhaite rendre disponible au personnel soignant. Mode d'emploi.

Avril 2020. Georges (prénom fictif), 52 ans, décide, sur les conseils de son médecin de famille, d'ouvrir un dossier électronique du patient (DEP). Appliquant la loi fédérale sur le dossier électronique du patient (LDEP), votée en 2015 et entrée en vigueur en avril 2017, le canton de Neuchâtel avait trois ans pour introduire la possibilité d'avoir un tel dossier...

Avril 2020. Georges (prénom fictif), 52 ans, décide, sur les conseils de son médecin de famille, d'ouvrir un dossier électronique du patient (DEP). Appliquant la loi fédérale sur le dossier électronique du patient (LDEP), votée en 2015 et entrée en vigueur en avril 2017, le canton de Neuchâtel avait trois ans pour introduire la possibilité d'avoir un tel dossier dans les hôpitaux.

Pourquoi ouvrir un DEP?

Soucieux d'être bien suivi médicalement et d'éviter des traitements inutiles ou incompatibles, Georges peut mettre à disposition du personnel médical qu'il a défini, via un serveur informatique, toutes les données qui concernent son état de santé: visites chez les médecins, examens, résultats d'analyse, médicaments, traitements hospitaliers, radiographies, vaccins, etc. Outre l'accès centralisé à toutes ces informations, le DEP permet aussi un gain de temps et diminue les doublons d'examen. Il s'agit de créer une continuité autour des soins du patient, pour améliorer leur qualité et la sécurité de la prise en charge. 

Qui aura accès au DEP?

Georges n'est pas obligé d'ouvrir un DEP. Et s'il le fait, il peut définir exactement quelles sont les informations qu'il souhaite voir disponibles et à qui elles seront destinées. Ainsi, il peut indiquer, par exemple, que le pharmacien chez qui il a l'habitude d'aller, a uniquement le droit de consulter les médicaments qui lui ont été prescrits. Il a également le droit de limiter à son seul médecin de famille l'accès à des données sur un éventuel problème génétique.

Comment consulter son DEP?

Georges peut consulter en tout temps son DEP et donc avoir ses principales informations de Santé à portée de main. Que ce soit sur un ordinateur ou sur son smartphone, à la maison, en route ou à l'étranger. Si Georges perd son smartphone, ses données restent disponibles car elles sont sauvegardées non pas sur l'appareil, mais auprès du fournisseur de DEP.

Le DEP est-il limité au canton de Neuchâtel?

Comme Georges habite dans le canton de Neuchâtel, son DEP correspond au choix technologique fait par les autorités cantonales. Même si la loi est fédérale, les cantons peuvent choisir le système qu'ils désirent acquérir. Par contre, les différents systèmes doivent être compatibles entre eux. Ainsi, si Georges doit être hospitalisé au Chuv de Lausanne ou à l'Inselspital de Berne, son DEP pourra être consulté par ces établissements, en fonction des autorisations définies par Georges. 

Où sont stockées les données du DEP?

Si les cantons ont le choix de la solution technologique pour proposer un DEP, ils doivent lancer des appels d'offres pour sélectionner le prestataire dont le DEP doit correspondre aux normes fixées par la loi fédérale tant sur le plan de l'organisation que de la sécurisation. Actuellement, deux solutions sont proposées en Suisse, l'une par Swisscom et l'autre par La Poste. Les données sont donc stockées sur un de leurs serveurs, mais obligatoirement en Suisse.

Peut-on confier son DEP à quelqu'un d'autre?

Le père de Georges a plus de 80 ans et il a choisi d'avoir lui aussi un DEP. Il vit dans un EMS qui, selon la loi fédérale, devra proposer le DEP à ses résidents en 2022. Mais comme il n'est pas à l'aise avec l'informatique, il a confié à Georges le soin de gérer son DEP. Mais il aurait aussi pu confier cette tâche à son médecin de famille ou à un proche aidant. 

Qui va mettre en place le DEP neuchâtelois?

Deux associations ont été créées pour porter la construction et l'exploitation du DEP dans le canton de Neuchâtel. Une communauté de référence, présidée par le docteur Dominique Bünzli, médecin à Peseux, regroupe les professionnels de la santé pour favoriser l'utilisation du DEP dans les processus d'échange de données sanitaires du patient. Cette communauté délègue à la Structure porteuse NE, présidée par le conseiller d'Etat Laurent Kurth, la mise en place effective et la gestion du DEP.

La Structure porteuse NE regroupe les principales institutions publiques de santé et les associations professionnelles (médecins, pharmaciens, EMS). Les établissements privés du canton, comme ceux du groupe Genolier, sont invités à rejoindre le DEP neuchâtelois.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

NEUCHÂTELL’université veut sécuriser le dossier électronique du patientL’université veut sécuriser le dossier électronique du patient

Top