12.10.2017, 00:01  

Danser avec Polo et Pan sous les derniers rayons de soleil

Abonnés
chargement
Polo et Pan invitent au voyage dans leur «Caravelle».

 12.10.2017, 00:47   Danser avec Polo et Pan sous les derniers rayons de soleil

Par Vincent de Techtermann

MUSIQUE Le duo de DJ français présentera son premier album long format, «Caravelle», demain soir à la Case à chocs.

L’été indien se prolongera tard dans la nuit, demain soir, avec le passage de Polo et Pan à la Case à chocs, à Neuchâtel, qui présenteront leur pop ensoleillée et joviale.

Le duo s’est rencontré derrière les platines du Baron, à Paris, ce qui pouvait laisser présager un album retranscrivant l’ambiance des soirées qu’ils ont animées. C’est mal connaître ce...

L’été indien se prolongera tard dans la nuit, demain soir, avec le passage de Polo et Pan à la Case à chocs, à Neuchâtel, qui présenteront leur pop ensoleillée et joviale.

Le duo s’est rencontré derrière les platines du Baron, à Paris, ce qui pouvait laisser présager un album retranscrivant l’ambiance des soirées qu’ils ont animées. C’est mal connaître ce club branché où règne une totale liberté musicale, dont Polo et Pan ont pleinement joui. Hip-hop, chanson française ou house, leurs sets sont marqués par un fort éclectisme, fort éloigné des tendances lisses. Pour leur passage sur long format, le duo ne s’est fixé aucune limite et a puisé dans toutes les sources d’inspiration pour livrer un album varié mais cohérent, un véritable recueil de chansons pop.

Le thème du voyage est récurrent dans le disque, dès le titre, «Caravelle», qui renvoie à la période des explorateurs et la conquête de nouvelles terres. Un coup d’œil sur les intitulés des morceaux renforce cette invitation au départ: «Aqualand», «Plage isolée» ou encore «Pays imaginaire».

Si les styles touchés par Polo et Pan sont bien connus, c’est surtout de leur arrangement que vient l’originalité ainsi qu’une sensation de légèreté et de vacances perpétuelles, jamais vraiment chanson, jamais ouvertement club. Le single «Canopée», déjà au bénéfice d’un joli succès avec sa délicatesse et son subtil mélange de bossa-nova et de house, a ouvert la voie des métissages entre musiques électroniques et traditionnelles.

En bons DJ, Polo et Pan n’ont pas oublié de parsemer leur disque de quelques morceaux très clairement tournés vers les clubs. «Kirghiz», par exemple, sans doute le titre le plus froid avec sa house épurée et fonctionnelle. «Nanã» renvoie très ouvertement au tournant du siècle, alors que le disco filtré faisait danser aux quatre coins de la Terre. «Chasseur d’ivoire» et son vocoder rappellent Air, période «Moon Safari», et sa pop onirique. Doucement mélancolique, il est un parfait exemple de la forme de poésie naïve développée tout au long de l’album. Entre jeux de mots, rime parfois facile et figures de style venues d’ailleurs, les textes participent à l’univers monté minutieusement par Polo et Pan. Un univers à découvrir dans une «Caravelle» bien plus fine qu’il n’y semble au premier abord. Vincent de Techtermann

INFO +

Neuchâtel, Case à chocs, ve 13 octobre; ouverture des portes à 21h30.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top